17 junho 2012

Uma oligarquia vindicativa


A candidata bobo-socialiste Ségolène Royal - uma das hapsaras da corte do hollandismo, preterida pela nova grande favorita, a Trierweiler - foi batida knockout em La Rochelle por um dissidente socialista. De mau perder, a ex-favorita acusou o vencedor de "traidor". Não percebo estes amokes de quem se considera dona do eleitorado e andava a ufanar-se desde há semanas que seria a próxima presidente da Assembleia Nacional. Esta casta oligárquica é incorrigível. Só aceitam a cultura democrática conquanto as pessoas os sirvam e os coloquem em lugares que julgam seus por direito. A Royal não fica desempregada. Tem boas ligações, que vão da espionagem bombista (o seu irmão Gérard foi o homem-rã que afundou o Rainbow Warrior em 1985) à magistratura, aos contratos cativos com jornais e editoras e a um pé de meia investido em apartamentos de alta gama. 

4 comentários:

Chardon Ardent disse...

Après l'échec pitoyable de Flanby à La Rochelle, il est clair que c'est désormais la Tweetweiler qui dans le couple présidentiel porte la culotte… Il est tout aussi manifeste que si les Français ont voté pour le pusillanime Flanby, nonobstant il n'était pas dans leur intention de porter au pouvoir sa maîtresse… Si dans la sphère privée présidentielle le cocufiage règne et devient la règle, les Français qui ont choisi François - certes le Normal ! - n'entendent pas que s'installe dans le fauteuil du président, à défaut d'un coucou, une pie-grièche… Si Flanby tient fermement à son amour et à son esclavage, dès lors il n'a pas d'autre issue : respecter la volonté démocratique du peuple français en s'inspirant de la couronne anglaise et de l'exemple souverain d'Édouard VIII qui sut franchement choisir entre ses amours et les exigences d'une fonction. Tout autre choix serait une violation de la démocratie.

Nuno Castelo-Branco disse...

E é burra quanto baste.

Nuno Castelo-Branco disse...

Chardon Ardent, l'Angleterre était et est encore une Monarchie. Ça fait toute la déférence, n'est pas?

Nuno Castelo-Branco disse...

..la .différence.